Contrat Canal des Albères

CONTRAT CANAL

L’étude de détermination des Volumes prélevables, BV Tech (EVP, Ginger,2011) préconise une baisse de près de 40% des prélèvements actuels en période estivale (juillet & Aôut) pour assurer un retour à l’équilibre entre l’offre et la demande. L’irrigation représente plus de 80% du prélèvement net total.

L’Etude globale du canal des Albères qui a succédé à l’EVP, a permis de construire un programme d’action qui est axé sur les économies d’eau par le biais notamment de réparations de fuites, d’étanchéification, et d’une conversion d’une partie du réseau gravitaire en réseau sous pression. La sensibilisation et la communication font partie intégrante de ce programme d’actions afin de clarifier le rôle de chacun et de responsabiliser tous les acteurs gestionnaires et consommateurs d’eau.

La liste ci-après est une liste de mesures prioritaires visant à économiser l’eau tout en optimisant les prélèvements, la gestion et le fonctionnement de l’ASA et de son canal, à mettre en place à courts et moyens termes. (3/4 ans).

L’ASA du Canal des Albères, forte de la connaissance acquise grâce à son étude globale a choisi d’extraire du programme d’actions, les mesures permettant les économies d’eau les plus significatives pour les mettre en œuvre, selon ses moyens, le plus rapidement.

Chaque mesure est détaillée dans une fiche synthétique.


LISTE DES MESURES D’ECONOMIE D’EAU ET D’OPTIMISATION DU CANAL

 

Priorité Intitulé Economies (m3/an) Gains Coûts
1 Réguler et mesurer les débits et les volumes prélevés 800 000 m3/an Installation d’un dispositif de comptage fiable.Optimisation des prélèvements. 25 000 € HT
2 Réparer les fuites sur le canal principal 950 000 m3/an Augmentation de l’efficience du canalOptimisation des prélèvements. Chiffrage en cours
(≈120 000 HT)
3 Extension du réseau sous pression 625 000 m3/an € HT
4 Accompagner et équiper des agriculteurs pour améliorer les pratiques d’irrigation(OPTIRRI) En cours d’évaluation par la Chambre d’Agriculture des PO(≈ 1Mm3) Amélioration des pratiques d’irrigationEconomies d’eau et d’énergie 40 000 € HT(d’après le descriptif du projet par la Chambre d’Agriculture)
5 Optimiser le réseau sous pression existant grâce à une étude préalable 800 000 m3/an Réduction des prélèvements en optimisant le réseau sous pression voire en substituant une partie du réseau gravitaire en sous pression. 60 000 € HT
6 Renouveler et/ou réguler le réseau sous pression Augmentation de l’efficience du réseau sous pression. 200 000 € HT
Action transversale Accompagner le développement urbain et développer les outils de communication   Optimisation de la gestion de l’eau au sein du périmètre de l’ASAAmélioration de la gestion de criseSensibilisation des « urbains » 10 000 € HT
Total 3.175 Mm3/an Total 455 000 € HT

 

Soit un investissement d’environ 0.14 € par m3 économisés

3 Mm3/an représente 18% d’économie sur les 16.5 Mm3 annuels prélevés actuellement par l’ASA. (Les chiffres provisoires -en gris- ne sont pas pris en compte)

1.  REGULER ET MESURER LES DEBITS ET LES VOLUMES PRELEVES

 

OBJECTIF : Affiner la gestion des débits visant la réduction des prélèvements.

PROGRAMME:

Sur le canal principal

–        Reprise du seuil de régulation dans le bassin d’alimentation du Canal à la prise d’eau

–        Jaugeage de ce seuil

–        Installation d’une échelle de mesure et d’un capteur de niveau.

–        Enregistrement et télétransmission des volumes et débits

–        Reprise du canal de régulation et de décharge pour une déverse en aval direct du seuil

–        Reprise et jaugeage du seuil à la restitution dans la rivière de Laroque des Albères avec enregistrement et télétransmission des volumes et débits

Sur la station de pompage

–        Installation d’un compteur de débit et d’un compteur volumétrique

GAINS : Installation d’un dispositif de comptage fiable & optimisation des prélèvements

ECONOMIES : Lors de l’étude globale de l’ASA du Canal des Albères cette actions représenté 800milles m3 d’eau économiser par an.

2 REPARER LES FUITES SUR LE CANAL PRINCIPAL

 

OBJECTIF : Lors de l’étude Globale du Canal des Albères de nombreuses pertes d’eau essentiellement sur des ouvrages d’art ont été identifiées. Grâce aux réparations, l’efficience du canal peut être améliorée.

 PROGRAMME :-        Partie entre les tunnels correspondant à une longueur de 250mètres constitué d’élément de canaux portés en béton aménagé suite à une rupture partiel du tunnel lors d’une crue. Ces éléments sont posés sur des piliers fondés sur le terrain naturel, la section d’écoulement présente une largeur de 1.5mètre pour une hauteur de 1mètre. Lors de l’étude des fuites sont observées (environ 30litres/seconde) par la suite le projet est de reprendre ses fuites par la mise en place d’une géo membrane ancré au génie civil. –

Aqueduc (aq1 sur l’étude globale)  permettant de traverser la rivière « Correc del Salt de l’Aigua »sur la commune de Montesquieu des Albères.

Descriptif de l’ouvrage : 2 culées béton en berge reliées par une structure métallique (1m20 de large sur 1m de profondeur) pour une longueur totale de 24mètres à une hauteur de 4m50.Il a été constaté un fort développement de la rouille sur tout l’ouvrage ainsi qu’une fuite entre la culé amont et l’ouvrage. Ce mauvais état entrainant des fuites de l’ordre de 10litre/sL’intervention sur cet ouvrage serait un décapage et une peinture pour étanchéiser le tout ainsi qu’une reprise de l’encrage amont pour remédier aux pertes d’eau.

–        Aqueduc (aq3 sur l’étude globale)  permettant de traverser la rivière «Correc de les Anglades »sur la commune de Montesquieu des Albères.

 Descriptif de l’ouvrage : ouvrage en maçonnerie avec 2 culées béton en berge et un enduit intérieur (2m de large sur 1m20 de profondeur)

Il a été constaté  de nombreuses fuites, ruine partielle des murs de soutènement de protection des culées, érosion des berges du canal en aval de l’ouvrage, développement de végétation .Ce mauvais état entrainant des fuites importantes et diffuses.

L’intervention sur cet ouvrage serait une étanchéité complète, la reprise de l’affouillement et la stabilisation des culée

– Aqueduc (aq5 sur l’étude globale)  permettant de traverser la rivière «Correc de Ribba » entre  la commune de Montesquieu des Albères et Villelongue dels monts.

Descriptif de l’ouvrage : ouvrage en maçonnerie avec 2 culées béton en berge et un enduit intérieur (1m60 de large sur 1m30 de profondeur) Déversoir en rive droite  (échancrure dans le mur), 1 vanne de décharge à crémaillère en rive gauche avec un batardeau/vanne de sectionnementIl a été constaté des fissures de la rive gauche e droite du canal en amont de l’ouvrage,culée aval rive droite légèrement déchaussée, dégradations des joints qui cause de nombreuses fuites notamment au niveau des vannes.

–        Aqueduc (aq8 sur l’étude globale) à l’aval du cimetière de Saint Genis des Fontaines.

Descriptif de l’ouvrage : ouvrage en maçonnerie mur de soutènement béton en berge et un enduit intérieur (2m de large sur 1m de profondeur)

Il a été constaté des fissures et des joints dégradés sur la voute qui cause des fuites.

GAINS : Augmentation de l’efficience du canal

  ECONOMIES : Lors de l’étude globale de l’ASA du Canal des Albères cette actions représenté 950milles m3 d’eau économiser par an.

 

3.            ETENDRE LE RESEAU SOUS PRESSION

 

OBJECTIF : L’extension du réseau pression permettra d’économiser de la ressource en eau en développant les surfaces en irrigation pression et en diminuant les surfaces en irrigation gravitaire.

PROGRAMME :

Il est prévu de densifier le réseau sous pression, sur une superficie minimum de 20 hectares sur la commune de Saint Genis des Fontaines tout en restant dans le périmètre d’arrosage de l’ASA Canal des Albères.

Rallonger le réseau pression par des canalisations sur une distance de 1250 mètres linéaires.

Equiper ce nouveau secteur de trois bornes, elles même équipées de limiteurs de débits (5m3 par hectare) ainsi que de régulateur de pression

Mettre en place un chasse air en bout de réseau pour éviter les couts de bélier.

IMPACT :

Une irrigation raisonné et piloté sur ces parcelles ayant actuellement un arrosage gravitaire.

Lors de l’étude globale, une telle action représenterai 625 milliers de mètre cube économiser par an.

 

4.  ACCOMPAGNER ET EQUIPER LES AGRICULTEURS POUR AMELIORER LES PRATIQUES D’IRRIGATION

OBJECTIF : Suite aux premières observations de l’optimisation des pratiques d’irrigation sur le canal des Albères (OPTIRRI-Albères) projet porté par la chambre de l’agriculture des PO, en partenariat avec l’ASA des Albères, des solutions peuvent être amenées pour améliorer les pratiques d’irrigation., économiser l’eau et l’énergie significativement.

PROGRAMME :Sur le réseau sous pression-        Analyse des installations à la propriété et conseil sur les améliorations a apporté au niveau de leur type d’arrosage cela en fonction des cultures et des sols.-        Equiper les agriculteurs du matériel nécessaire au calcul de l’évapotranspiration potentielle (ETP) sur leurs parcelles leur permettant en fonction des cultures et du sol de calculer les besoins quotidiens en millimètre et des durées d’arrosage.Sur le réseau gravitaire–        Mettre en place sur les réseaux secondaires un tour d’eau prévoyant des jours fixes d’arrosage par branche à la place de la distribution à la demande.

–        Améliorer les prises d’eau des réseaux secondaires par des vannes étanches pour assurer lors de leurs fermetures qu’il n’y est aucunes pertes et les équiper de déversoirs triangulaires afin d’estimer les débits qui y transitent et de les adapter aux besoins.

Sur le réseau gravitaire et sous pression

–        Accompagner les agriculteurs en cas de renouvellement des vergers, en relation avec l’OP, sur le choix des espèces ou des variétés précoces dont les besoins se situent avant la période d’étiage.

GAINS :

Amélioration de la gestion des volumes de l’ASA, économies d’eau et d’énergie au niveau de la station de pompage.

ECONOMIES : En cours de chiffrage

5.        ETUDE PREALABLE AU DIMENSIONNEMENT DU RESEAU

 

OBJECTIF : La conversion d’une partie du réseau du gravitaire au sous pression tout comme la mise en place du tour d’eau et des équipements permettant son contrôle ne peut être réalisée sans une étude préalable.

PROGRAMME :·       Cartographie exhaustive du réseau pression. Cette cartographie comprend la localisation (en plan et altimétrie) des réseaux et équipements, les matériaux des conduites et pressions admissibles, les spécifications des équipements.·       Diagnostic de l’état des réseaux sur la base des observations de l’ASA, des matériaux et classes de pressions utilisés, de l’âge du réseau, des observations réalisées lors de la localisation.·       Un plan de renouvellement des réseaux et équipements,·       Diagnostic du fonctionnement actuel. Ce diagnostic comprend le diagnostic de la station et du réseau,·       L’identification de toutes les parcelles à desservir dans le cadre de l’extension (cette mission peut être réalisée par l’ASA),

·       Dimensionnement de l’extension du réseau : branchements au réseau existant, diamètre et type de canalisation, tracé, position et spécifications des équipements, y compris optimisation de l’ensemble de ces éléments,

·       Définition du projet de modernisation de la station : renforcement éventuel des groupes de pompages, variateurs de fréquence, télégestion, régulation, etc.

·       Conception du bassin de stockage, de sa régulation et des connexions hydrauliques avec la station,

·       Définition de l’organisation de la distribution au cours des phases d’extension, tours d’eau éventuels et équipements nécessaires à la régulation de ce tour d’eau,

·       Rencontre avec les services techniques de la mairie de Saint-Genis afin d’identifier les travaux de voiries et réseaux programmés et l’opportunité de réaliser les extensions et/ou repérage de réseaux de l’ASA simultanément,

·       Programmation des travaux et élaboration d’un Dossier de Consultation des Entreprises,

·       Validation de la faisabilité économique prédéfinie dans le cadre de la présente étude globale,·       Définition des conditions administratives de modernisation, de modification du service et de la classe tarifaire (servitudes, notification de l’évolution tarifaire, adaptation du règlement, précisions à apporter sur les charges d’investissement, d’entretien et de maintenance des réseaux, etc.)
GAINS : Réduction des prélèvements en optimisant le réseau sous pression voire en substituant une partie du gravitaire en sous pressionECONOMIES : La mission d’étude comprendra donc les phases suivantes : diagnostic, avant-projet, projet, DCE. Tout cela dans le but de concevoir un projet optimal en matière de réduction des prélèvements avec par la suite l’extension du périmètre sous pression (2M500 m3 d’économie annuelle) ainsi que la régulation de ce même réseau (800 milles m3 d’économie annuelle) .Le coût de cette mission est évalué à 80 000€ HT.

 

6.          RENOUVELER ET/OU REGULER LE RESEAU SOUS PRESSION

 

OBJECTIF : Une partie du réseau pression existant de l’ASA est en PVC. Les matériaux comme les conditions d’exploitation ne correspondent pas aux exigences d’un réseau pression. Le réseau pression existant doit être amélioré en le régulant notamment.

 

PROGRAMME :Changement de pompes et modernisation de la station de pompageDeux pompes doivent être changées à la station de pompage. Il est conseillé de renforcer la capacité de la station, en débit comme en pression, dans la limite de tolérance des adducteurs et du matériel à l’aval. Le dimensionnement des pompes sera réalisé en fonction des résultats de l’étude ci-dessus. Elles seront à minima d’une puissance de 70kW.La régulation de fréquence des pompes, la protection anti-bélier et les conditions de fourniture des petits débits seront également analysées lors de l’étude. Des propositions visant à améliorer la sécurité du réseau et à limiter les coûts énergétiques pourront être avancées.Le coût de remplacement des pompes et de modernisation de la station est estimé à 60 000€. Ce coût sera affiné lors de l’étude préalable.Remplacement du réseau PVCIl est nécessaire de remplacer progressivement les adducteurs correspondant.

Un budget de 50 000€ est intégré dans les scénarios d’extension du réseau pression. Le linéaire exact de réseau PVC n’étant pas connu, ce budget pourra être réévalué lors des phases d’études ultérieures. Le remplacement des réseaux pourra être programmé sur plusieurs années.

Un budget de 50 000€ correspond au remplacement de 400 à 800m de réseau (selon diamètre et linéaire traité d’un seul tenant).

Régulation du réseau sous pression

Le réseau pression existant doit être amélioré, notamment afin de permettre sa régulation, et la mesure des débits et volumes. Les travaux à réaliser comprennent :

–        La reprise des fuites de la bâche de pompage

–        Le changement de 3 vannes de coupures de secteur,

–        L’installation de purges d’air ou ventouses aux points hauts,

–        L’installation de régulateurs de débits et de by-pass sur les branches principales du canal afin de contrôler l’application du tour d’eau.

Cette phase se servira de l’installation du compteur de débit et du compteur volumétrique déjà prévu dans l’action « régulation et mesure des débits de l’ASA des Albères » mais aussi de l’action « accompagner et équiper les agriculteurs pour améliorer leurs pratiques d’irrigation ».

Son Coût Global est de 80 000 € HT

Ces travaux doivent être précédés de l’étude diagnostic du réseau pression définie ci-avant, au cours de laquelle un plan de renouvellement des réseaux existants sera également défini afin de programmer le remplacement des conduites vieillissantes.

GAINS : Augmentation de l’efficience du réseau sous pression

ECONOMIES : Lors de l’étude globale de l’ASA du Canal des Albères ces actions représentaient 800milles m3 d’eau économisé par an.

 

 

ACCOMPAGNER LE DEVELOPPEMENT URBAIN ET DEVELOPPER LES OUTILS DE COMMUNICATION

 

OBJECTIF :

Améliorer la communication entre l’ASA des Albères et les urbains des lotissements existants mais surtout préparer le développement urbain prévu sur son périmètre (33ha sur St Genis des Fontaines et 20ha sur Montesquieu des Albères). Avec si possible l’équipement des lotissements de la commune de St Genis des Fontaines par le réseau sous-pression.

Mais aussi développer la communication entre l’ASA des Albères, ses adhérents et tous les personnes en contact avec l’association (entreprises, promeneurs…etc.).

PROGRAMME :-        Un Site internet de présentation de l’ASA et de communication sur l’actualité (tours d’eau, nettoyage des rigoles, situation du Tech…) ;-        Une plaquette de présentation simplifiée de l’ASA qui sera jointe aux statuts et au règlement de service et remise à chaque adhérent.-        L’implantation de panneaux d’information (4 à 5) sur des secteurs précis en bordure du canal ayant pour but d’informer sur l’ASA des Albères mais aussi sur l’importance de l’eau et du respect de la nature.–        Par ailleurs il sera demandé aux mairies des communes traversées par le canal qui dispose d’un site internet d’inclure une page présentant le canal et son histoire et appelant à respecter les ouvrages. Un lien vers le site internet de l’ASA pourrait également être installé.

–        Un cahier des charges techniques sera établi par l’ASA et la commune pour les réseaux des lotissements, il sera remis à chaque lotisseur qui devra intervenir sur le périmètre de l’ASA mais aussi sera mis à la disposition des adhérents en Mairie ou au siège de l’association.

 

GAINS : L’information des adhérents actuels ou futurs permettra de mieux organiser la gestion de l’eau dans ses périmètres mais aussi de mieux affronter les périodes de crises.

Le travail en commun avec l’ASA, les Mairies et les lotisseurs nous permettra aussi d’améliorer les techniques d’arrosages dans les zones urbaines.

CHRONOGRAMME Trimestriel
Mise en œuvre prévisionnelle des actions prioritaires du Canal des Albères

  2015 2016 2017
  1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
Action 1 DS                      
Action 2   DS                    
Action 3   DS                    
Action 4 En cours de détermination Cf. Chambre d’Agriculture des PO
Action 5       DS                
Action 6             DS          
Action Transversale   DS DS                  

 

  Phase préparatoire et/ou de lancement
ex : Rédactions CCTP, demande de subventions(DS), préparation DCE, marché…
  Phase opérationnelle
   Phase d’interruption
  Phase de suivi ou de continuité

 

ante. Nullam libero Lorem id Aliquam risus. in tempus